RETOUR
faille?
Posté le: 14 mars 2012 par: Winka

QUESTION: les catapulte commence a être desorganisées à 1100 unités. A 4074 catapultes, j'ai 72% de perte d'efficacitées et perte maximum donc il me reste 1140 unités apte au combat. A 4075 catapultes en revanche j'ai 73% et il me restera que 1100 unités apte au combat. J'ai fait abstraction du facteur chance qui est surement le même partout. En sachant que le % représente que le risque maximum de perte alors dans tous les cas j'orais un bonus en hommes et il sera d'autant plus grand que le NOM bre de l"unité sera grand. Autre question, vous dites que la ferveur peut avoir un effet négatif lors de grande désorganisations, si la ferveur dans ce cas est justement un malus, qu'en est t'il pour les mercenaires qui n'ont pas ce malus? Je trouve cela contredictoire car vous n'arrêtez pas de dire que la ferveur et la désorganisation n'ont rien a voir. La ferveur devrait toujours être un bonus pour les propriétaire terriens qu'il aient des unités désorganisées ou pas.

REPONSE: Oui mais non, le "facteur chance" n'est pas le même partout et intervient sur chacun des facteurs. Donc vos calculs sont faux et vos conclusions aussi...
Il n'en est rien puisqu'ils n'en ont pas, donc çà ne les concerne pas...
Tout ceux qui bénéficient de le ferveur doivent se méfier d'une désorganisation trop importante voilà tout. Et non, çà n'a rien à voir puisque l'un dépend du NOM bre d'homme et l'autre du NOM bre de terre possédées...

recrutement suzerain
Posté le: 10 mars 2012 par: Winka

QUESTION: Bonjour, En m'alimentant d'info sur l'histoire du moyen-âge j'ai eu une idée. A l'époque le vassal prêtait serment au suzerain qui lui donnait donc un fief. Le suzerain protégeait ses vassaux et en échange le vassal devait lui assurer des revenus et lui fournir des hommes. C'est sur ce dernier point que concerne mon idée. Serait-il possible que dès lors que nous atteignons 100 terres, le vassal est la possibilité de donenr des homems à son suzerain? Cela donnera un rôle important au vassal pour sa défense en contribuant au recrutement pour l'armée de son suzerain En revanche pour que le vassal ait besoin que son suzerain soit fort il faut impérativement que l'armée du Roi est la possibilité d'être plus grosse que celle de son vassal autrement le vassal n'a aucunement besoin d'un suzerain et donc cela remettrai peut-être en cause la désorganisation du suzerain mais pour contourner ce problème je pensait plutot a augmenter le NOM bre de type d'unité que l'on peut avoir pour un suzerain qui est actuellement a dix. Il reste à définir sous quel forme le vassal peut envoyer des hommes à son suzerain. Je propose donc que sur la page de recrutement pour un vassal, à coter du bouton "ok" il y ait un onglet ou par défaut il y aurait le NOM du vassal ou alors marqué "armée personnel" et un autre choix dans cet onglet qui serait "armée du seigneur". si on choisi "armée du seigneur", dès que l'on clique sur "ok" cela envoie la quantité sélectionnée du type d'unité sélectionné directment dans l'armée du suzerain. Est-ce faisable?

REPONSE: Oui, alors... Pour vous "informer" il suffisait de lire l'aide ou le wiki. Le vassal a pour devoir de soutenir militairement son suzerain. C'est bien le cas, et il appartient aux joueurs de le faire ou pas. Il n'est pas question de transfert d'homme ou de quoi que ce soit...

désorganisation [MC]
Posté le: 08 mars 2012 par: Winka

QUESTION: Bonjour, vous dites le 06 février que c'est normal que les tours de siège soient désorganisées à moindre NOM bre qu'une unitée de même moral (5) mais comment le justifiez vous si ce n'est pas le moral et la capacité "élite" qui rentrent en comptent dans le calcul de la désorganisation? Je suppose que c'est dans le but de ne pas avoir des NOM bres irréel de machine de guerre en général dans nos armées pour se rapprocher de la réalité mais peut-être faut-il trouver une autre solution qui conjugue réalité du NOM bre et réalité de l'éfficacité même en sous NOM bre..

REPONSE: La justification est fort simple et particulièrement réaliste... Il y a beaucoup plus de logistique et d'ingénierie nécessaire que pour une unité d'infanterie quelconque...

Désorganisation
Posté le: 29 février 2012 par: Aenariel

QUESTION: Bonsoir Raf. Je pose ici une question sur la désorganisation. C'est un ajout qui fut à mon sens une bonne chose. Toutefois, si je ne me trompe pas, la désorganisation ne prend actuellement qu'en compte le moral des unités et l'éventuelle capacité élite. Logique du point de vue du réalisme. Toutefois, on se retrouve avec des gens essayant à tout prix d'avoir une armée uniquement composée d'unités d'élites, pour être moins affectée par la désorganisation. Certes, on peut recruter en masse des unités n'ayant pas la capacité élite ou un moral faible, mais on le fait en sachant très bien que cela entraînera la disparition de la totalité de l'unité. D'où ma question, la désorganisation ne pourrait-elle pas s'appuyer sur d'autres données en plus du moral ? Par exemple, on pourrait imaginer qu'un seigneur ayant beaucoup d'expérience a mené de NOM breux combats, il serait donc capable de diriger ses hommes de façon plus efficace qu'un seigneur en ayant moins, de les contenir même quand ils sont NOM breux. Cela permettrait de redonner un regain d'intérêt à certaines unités et de diversifier les armées. Merci d'avance pour ta réponse, et bonne soirée à vous.

REPONSE: 1) l'expérience favorise de toute façon déjà les chances de réussite de l'ensemble des unités de votre armée, en plus (dans une certaine mesure) de favoriser le plus expérimenté en cas d'égalité...
2) L'expérience influençant de toute façon de la même façon toutes les unités çà ne donnera pas plus d'intérêt à celles qui sont délaissées.
3) Encore une fois il s'agit essentiellement d'une affaire d'attitude. Dés lors qu'un suzerain accepte qu'un mercenaire lambda recrute sur ces terres il s'enléve toute supériorité. De même pour des alliés, quels qu'ils soient, mis à part ses plus fidéles vassaux...
Votre systéme de "tournante" enléve beaucoup d'intérêt à la territorialité. Dés lors que chacun ne recrute que chez lui, ou où il peut, il n'y a plus d'unité délaissées...

titre
Posté le: 26 février 2012 par: Winka

QUESTION: Est ce que l'adjectif qui accompagne le titre joue sur la ferveur?

REPONSE: Le titre dépend du NOM bre de terre, la ferveur aussi...

Deux idées
Posté le: 26 février 2012 par: Livingston

QUESTION: Serait-ce possible de classer nos subordonnés ? Pour une raison esthétique, et parfois pratique (sergents) ? Et pourrions nous avoir, dans une recherche par informateur, une indication sur la ferveur d'une personne qu'on regarde ? (peut être simplement une indication semblable à l'aloi, bon, mauvais, excellent etc...) Merci.

REPONSE: Pourquoi pas pour les subordonnées... Pour le reste tout est déjà dit par l'informateur aloi, NOM bre de terre et titre...

Nom (bis)
Posté le: 23 février 2012 par: Livingston

QUESTION: Juste pour te signaler; Je ne sais pas si tu as remarqué (si tu peux ?) Mais parfois ça déconne puisque par exemple on met "Bidule" et ça met, non, ce NOM est trop proche de "machin" ! ah bon ? :) Parfois le système laisse septique n'est ce pas ? :)

REPONSE: Le systéme n'est pas parfait, cependant il a été testé à de NOM breuses reprises et fonctionne plutôt bien avec des NOM s "conventionnels". Il est évident que si vous mettez n'importe quoi, vous aurez n'importe quoi. Enfin, la liste donnée, lorsque c'est le cas, est tronquée donc s'il ne veut pas, inutile d'insister..

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
.